dimanche 5 août 2018

Décès de Matilde Marthe Faucher à 105 ans

Alors que nous venons d'apprendre le décès de Marthe Faucher à 105 ans ci dessous l'article que j'avais écrit et qui avait été repris par le comité Yad Vashem. 

Le 27 mai dernier nous avions partagé une coupe de champagne avec elle et ses enfants. Elle était en forme.

Inauguration du collège "Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations" le vendredi 17 février 2012, à 15 h30 en présence de François Hollande, député de la Corrèze, président du conseil général de la Corrèze.
N'oublions pas de lier à cet évènement ESTIVAUX puisque c'est sur cette commune voisine (au Theil précisément) où vivaient Marthe et sa famille, qu'ont eu lieu les évènements honorés aujourd'hui.
Au passage, François Hollande est le Conseiller Général du Canton de Vigeois auquel appartient Estivaux.

Collège "Mathilde Marthe FAUCHER, Juste parmi les Nations"



(Notre maire tenant le micro à Marthe lors de la cérémonie de la ville)


La commune d'Allassac a le grand honneur de compter parmi ses habitants "une Juste parmi les Nations"


"En honorant ceux qui ont refusé de se plier à la fatalité de la volonté exterminatrice de l'idéologie nazie, la médaille des Justes contribue à rétablir l´Histoire dans sa vérité."

Simone Veil

Le Conseil Municipal d'Allassac a décidé, après accord de Madame Mathilde Faucher, que le collège d'Allassac porterait le nom "collège Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations". (Nous signalons pour le compte rendu du conseil municipal que l'intitulé est "Juste parmi les Nations")


En ces temps un peu étranges où "l'autre", qu'il soit immigré, chômeur ou malade, serait la cause de tous nos maux, il est rassurant de savoir qu'il y aura toujours des gens de valeur qui se lèveront et qui agiront contre le racisme, contre l'exclusion et contre les extrêmes.

La Corrèze a toujours été une terre d'accueil et les extrêmes n'y ont guère leur place mais la vigilance est de mise, Odile (la fille de Mathilde) avait rappelé comment certains voisins avaient fait des remarques désobligeantes sur le fait que sa famille cachait des enfants juifs.

Lors de la cérémonie en avril 2010 pendant laquelle la ville d'Allassac rendait hommage à Marthe,
les discours avaient une haute tenue morale et éthique, deux ans plus tard, ils sont toujours aussi hélas, d'actualité :
La tolérance, la nécessité du devoir de mémoire, les valeurs de la république "égalité, liberté, fraternité".

Michèle Grazier, ex journaliste à Télérama, dans un livre consacré à son père, un Français d’origine catalane né en 1919 qui s’est engagé aux côtés des républicains espagnols avant de rejoindre la Résistance en Lozère,
parlait sur France Info, hier, du destin des hommes de cette génération qui ont eu une vie ordinaire après avoir eu des années de jeunesse extraordinaires.

"Il l'avait fait pour des idées qui étaient les siennes".

source: http://allassacplusbellevilledumonde.blogspot.com  du 19/02/2012

 

vendredi 13 juillet 2018

Payoulet, Payou, Jean Baptiste Peyrat

Nous, on l'appelait Payoulet, d'autres l'appelaient Payou, son vrai nom était Jean Baptiste Peyrat,
né à Allassac le 25 avril 1954.
Payoulet donc, était une figure incontournable d'Allassac, ce que l'on appelle vraiment ´un enfant du pays' qui n'a jamais quitté sa commune sinon pour aller mourir à 64 ans, au CHU de Limoges suite à une intervention au cerveau. 
Nous l'avions tous côtoyé dans ses nombreuses activités toujours liées à notre commune ; la maternelle, l'école des garçons, l'usine Valéry, le Hand Ball, le CSA, l'hôtel du Cheval Blanc, le Parti Socialiste, la Municipalité, le marché, toutes les associations et j'en oublie sûrement. 
Un grand moment avait été l'élection de Francois Hollande au poste de Président  de la république, celui-ci, notre député d'alors, lui avait donné un coup de pouce à un moment difficile de sa vie professionnelle. Il avait pavoisé le balcon de sa maison avec un immense ´ Francois Hollande Président ´ quelque esprit chagrin s'en était offusqué !!!
Pour avoir été une fois à discuter avec lui devant la mairie, c'était un spectacle ; toutes les voitures le saluaient.
Mon frère était depuis l'école, l'un de ses amis et ne manquait jamais d'aller le saluer lorsqu'il officiait au Cheval Blanc, il déplorait 
que Payou soit  un exemple de l'échec du système éducatif républicain, son environnement ne lui ayant pas donné la possibilité de poursuivre des études que son intelligence méritait. De celle-ci on en eut un aperçu lorsqu'il devint correspondant de la Montagne, ces articles étaient toujours très structurés et argumentés, un peu trop apologiques sur certaines activités agricoles de notre commune (vous aurez deviné lesquelles !) 
De ce fait il n'appréciait que modérément mon blog qui allait à l'encontre du ´localement correct' !!
Son absence se fera lourdement ressentir et cela a commencé au Marché dont il était référent municipal et où, entre autres, il annonçait  les lauréats des jeux concours ainsi qu'au conseil municipal dont il était Maire adjoint. 
A Maryse, sa famille, les élus municipaux, condoléances de tous ceux qui l'ont côtoyé et qui ont apprécié sa faconde. 



dimanche 25 mars 2018

Louis BROULOU

Quelle tristesse. 

 


L'un des plus fins connaisseurs de notre commune vient de disparaître.
  Ce blog lui doit beaucoup puisque puits d'informations sur Allassac, il m'avait au début de celui- ci donné pas mal d'informations. Il avait une collection de toute qualité de cartes postales anciennes de notre commune. 
Longtemps il a fait partie de la bande qui créa le syndicat d'initiative et en fit un outil dynamique au service de celle qu'il pensait aussi la Plus Belle Ville du Monde. 
Membre dynamique de nombreuses associations dont le foyer Loisirs conjointement avec Jeanine, il adorait échanger avec tout le monde sur Allassac. 
Ayant après sa mère repris le commerce de chaussures familial, il assurait aussi la vente de la Presse ´ à l'autre bout du bourg'. Nous avions de ce fait une grande proximité avec la famille Broulou et  des relations très cordiales. 
Figure d'Allassac, il va beaucoup manquer.
 Je l'avais vu le mois dernier et l'avait trouvé en forme mais il m'avait détrompé me disant que ´ce n'était pas brillant'. 
Ses problèmes récurrents au cœur ont eu raison de lui. 
A sa femme Jeanine, à ses deux fils, très sincères et affectueuses condoléances 


jeudi 15 mars 2018

Au gré de quoi à ALLASSAC ?

 Je suis stupéfaite de ce que je viens de voir : un espace devant un batiment public ressemblant à ...
je n'ose écrire le mot tellement je suis choquée :
Description :
sans doute un lieu de recueillement ? mais est ce le bon endroit
  • Deux cyprès; j'adore cet arbre lorsque l'on descend vers la Méditerranée qui en est son royaume mais ici ? je vous en livre la définition :
 "  Le cyprès commun est un arbre représentatif de la flore méditerranéenne, l'arbre des cimetières, symbole du deuil dans le monde méditerranéen " !!!!!!!!!!!!!!!

  • Trois gros pots de fleurs sous une vague pergola avec du buis
  • et l'horreur suprême des stèles oui vous avez bien lu ( 5 ou 6 stèlesComme elles sont en ardoise j'imagine que quelqu'un a proposé de les mettre là pour la symbolique allassacoise mais vu le lieu comment est-il imaginable que personne n'ait pointé l’ambiguïté de cette mise en scène ! 
  • et pour couronner le tout sur le mur un drapeau bleu-blanc-rouge
Vous vous imaginez sur ce banc sous ce drapeau entre les deux cyprès avec des stèles en face de vous mais c'est un coup à déprimer à vie alors qu'il aurait été si agréable d'y faire un espace convivial.
Mais peut être l'information m'a échappée et c'est un lieu de commémoration mais franchement vraiment mal venu
Si quelqu'un a des infos ou un commentaires ils sont les bienvenus ...
sous le blog ou allassacplusbellevilledumonde@gmailcom




les stèles en ardoise alignées


une rigueur toute militaire

samedi 6 janvier 2018

GARAVET, plage d'ALLASSAC inondé


 Photos prises le 5 janvier dans l'aprés midi et il continue à pleuvoir encore et encore












 
 en temps normal, GARAVET ...
  


dimanche 31 décembre 2017

clap de fin de 2017 à ALLASSAC

Pour le dernier jour de l'année un magnifique soleil illumine la plus Belle Ville du Monde après des jours et des jours de pluie faisant craindre un débordement de notre magnifique rivière la Vézère
Grand ciel bleu sur la place Allègre

des palmiers des palmiers so chic

la place Allègre quasi vide ce 31 décembre c'est rare

une jolie plante qui égaye d'une échelle ces façades derrière la tour

toujours aussi majestueuse et fidèle au rendez vous LA TOUR CÉSAR depuis des siècles 
escalier en pierre d'ardoise d'Allassac si typique d'ici
au détour d'une rue une cigale immigrée de Provence

eh oui après les palmiers les cactus proches de notre monument aux morts dominé par une femme

profitons d'un rayon de soleil pour faire sécher le linge

notre camélia
 Je ne résiste pas à vous mettre une photo d'un endroit que je trouve magnifique notre Vézère à Comborn, elle y est tellement belle et pourtant personne sur ces routes autour d'Estivaux



Et puis c'est l'heure des bilans : tellement dégoûtée par la fermeture irréversible de la Maison de la Presse et l'immigration de la Pharmacie en dehors du Centre que j'en ai arrêté l'écriture de ce blog...

Et puis souvenirs, souvenirs de ces personnalités allassacoises qui ont peuplées mon enfance et qui ont disparues en 2017, nombre d'entre elles était des "Habitants de la Place", nées sur notre commune et y ayant passé leur vie.

Un petit hommage ici (pas dans l'ordre et désolée pour ceux que j'oublie)
  • Madame Cézard, commerçante, quelqu'un m'avait dit "Yvette est tellement gentille qu'elle ne dit jamais de mal de personne".  Comment avait été-t-elle choquée lorsque nous étions allées au centre de Gérontologie de Brive où elle était hospitalisée pour me dire ayant été un peu  "malmenée" par un aide soignant "tu sais quand tu deviens vieux plus personne ne respecte ton corps" cette phrase m'a fait beaucoup de peine et m'obsède encore 
  • Monsieur Treille, artisan, dont le jardin potager faisait mon admiration, toujours gentil.
  • Monsieur le Pichou qui était tailleur sur la Place et qui voyant arriver le changement de façon de s'habiller quitta Allassac pour gérer un commerce à Bourges :ce fut un choc pour nous tous car c'était un couple très apprécié.
  • Madame Bugeat, Colette qui n'hésitait pas à pousser la chansonnette lors des repas allassacois avec sa truculence.
  • Madame Magneaux s'il y avait un livre à écrire sur Allassac Madeleine y aurait sa place. Jusqu'à peu mais mes souvenirs raccourcissent le temps, elle montait de sa ferme des Gardelles, livrer le lait aux habitants d'Allassac portant ses grands bidons, cela semble inimaginable aujourd'hui. Madeleine et Mathieu étaient des gens que nous aimions beaucoup dans ma famille et que de souvenirs lorsque nous allions à leur ferme et que Mathieu avec son humour nous "chambrait".
  • Monsieur Marcou, pour l'enterrement de Riquet l'église d'Allassac n'était pas assez grande pour accueillir tout ceux qui voulaient lui rendre un dernier hommage et soutenir par leur présence Annie et ses enfants. Nous l'avions vu à la fin  de l'été avec sa femme, son fils Philippe et son petit fils, lors d'un déjeuner au Baobab et même si nous avions compris qu'il avait des soucis de santé son décès a été un choc.
  • Madame Boussier née Renée Roland habitante de la Place, les Roland faisaient partie des expéditeurs d'Allassac, confrérie nombreuse qui a totalement disparu. Elle repose au cimetière des Trois Villages.
Voilà ainsi vont la vie et les années,
la Presse en cette fin 2017 suite à un rapport sur le sujet, s'est lamentée sur la désertification des centre bourgs comme si c'était un scoop ..on parlait d'ailleurs plutôt des villes plus importantes qu'Allassac.
Des expériences intéressantes de revitalisation étaient montrées mais je vois mal comment si les gens préfèrent aller faire leur course sur Internet ou dans les centres commerciaux, cela peut changer
 la dynamisation des centres est l'affaire de tous et surtout des consommateurs.
 Des libraires se sont émus que des personnes venant chez eux prendre conseil, allaient ensuite faire leur achat sur Amazon, quelle façon incorrecte de se comporter, on ne peut même pas le justifier par le prix puisque grâce à la loi Lang sur le livre le prix du livre à 5%prés est fixe,
espérons qu'en 2018 beaucoup réfléchiront dans quel environnement et quel type de société ils ont envie de vivre ...

Belle année 2018


mercredi 25 octobre 2017

Avis de décés d'un joli étang à Allassac

Il était si joli avec son saule pleureur
 Je savais hélas que la municipalité, dans une démarche de principe de précaution, avait demandé au propriétaire de ce petit étang soit d'y faire des travaux conséquents soit de le combler.
Depuis quelques temps la nature alors qu'il était vidé, avait repris ses droits et cet été, cette ballade favorite était devenue bien triste, du coup nous avions "immigré" vers la route du dessus qui elle a une vue magnifique sur la région mais flirte un peu trop avec les champs de chimie.

Choc aujourd'hui de voir l'étang comblé. Voici donc la triste photo à comparer avec la beauté du paysage il y a quelques temps, le comble serait que l'on y plante des pommiers ce qui est le cas d'ailleurs tout autour

Plus de saule pleureur de la terre...


ce petit étang resplendissait les soirs de somptueux couchers de soleil  comme nous en avons souvent ici

lundi 19 juin 2017

Pourquoi la piscine n'est pas ouverte la première semaine de Juillet ?

Alors qu'une canicule inhabituelle en juin s'abat sur nous, je remarque sur le site de la mairie que notre belle piscine n'ouvrira tous les jours qu'à partir du 8 juillet malgré une accroche pas tres juste ´ la piscine est ouverte ´!
Tant pis pour ceux qui sont en vacances Début juillet et Qui avaient prévu d'aller s'y rafraîchir...